AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Hey mais c'est
Camille Weber

Administratrice

▌Messages : 160
▌Date d'inscription : 31/12/2010
▌Age : 24
▌Localisation : En Alsace

Avis de recherche
Age : 18 ans
Lieu d'habitation: Alsace
Points d'expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   Sam 5 Fév - 0:20

Lorsque Camille avait timidement demandé à Alyss si cette dernière pouvait la mener au blockhaus, là où elle pourrait se reposer, même si cette demande lui paraissait encore totalement loufoque et illogique, la réponse ne s'était pas faite attendre longtemps. En effet, Camille avait l'air si épuisée que même dans l'obscurité qui régnait alors, sa fatigue se remarquait et son attitude n'aidait pas. C'est donc rapidement qu'Alyss l'entraina à travers la lande vers ce qui apparu de plus en plus comme un bloc de béton planté au cœur de la lande depuis des décennies. Cependant, une aura lumineuse s'échappait de cette seule architecture, prouvant ainsi qu'il y avait bel et bien des humains dans cet endroit lugubre et insolite. Un vestige de la seconde guerre mondiale, une guerre si meurtrière, peut-être même y avait-il eu des morts à cet endroit là... C'était une idée à laquelle Camille se refusait de penser même si elle se rappelait sans cesse à son esprit. Plus elle avançait, plus elle se demandait si ce qu'elle vivait était bien réel, plus elle trouvait cela impossible malgré les preuves qui s'accumulaient. Elle avait erré une éternité sans pouvoir sortir, des gens s'étaient installés là et il fallait bien l'avouer,ce ne devait pas être un lieu de vacances très prisé, rien ne justifiait leur présence si ce n'est l'histoire que lui avait conté Alyss d'un ton qui montrait bien qu'elle ne mentait pas. Mais même avec tout ça, l'idée d'aller passer la nuit dans un lieu d'Histoire comme l'était un blockhaus rendait la jeune Alsacienne encore plus nerveuse qu'elle ne l'était déjà, ce serait la concrétisation des évènements qu'on lui avait seulement raconté, elle ne pourrait plus ne plus y croire...
Alors qu'en compagnie de Alyss elle arrivait à proximité de leur refuge de fortune, une femme arriva vers elle. Alyss se chargea des présentations, enfin, présenta Camille à l'étrangère qui ne se nomma pas, remarquant sans doute que la nouvelle arrivée sur la lande n'était pas en état de retenir quoi que ce soit à ce moment là. Elles lui firent visiter les lieux qui étaient aménagés, si ce mot pouvait être utilisé dans le cas de vieux matelas posés à même le sol dans un confort plus que rudimentaire, visite qui ne marqua pas plus la jeune femme. Elle ne prêtait plus attention à ce qui l'entourait, la fatigue s'emparait de plus en plus d'elle au fur et à mesure que les minutes passaient. Ses yeux papillonnaient et ses réactions se faisaient de plus en plus lentes. Suivant les conseils de sa nouvelle amie, elle s'allongea rapidement sur l'un des matelas qui était dans la première salle. Dans cette salle, un feu brûlait au centre, permettant au froid et à l'humidité de ne pas être trop importants, sans pour autant conférer à la pièce une atmosphère trop chaude. Une fois que Camille était à peu près bien installée, quelque peu en retrait du centre de la salle où flamboyait le foyer et où étaient regroupés les quelques naufragés de la lande, Alyss la laissa pour aller chercher Pierrick qui devait errer dans la brume si il s'était bel et bien rendu au rendez-vous.

Une fois seule, dans le silence et une obscurité partielle gâchée par le reflet des flammes sur le mur de pierre gris et froid, Camille s'interrogea quelques instants avant de sombrer dans le sommeil Elle se demandait comment elle en était arrivée là, si quelque chose, un évènement, un seul, même insignifiant, aurait pu faire qu'elle soit libre à cet instant, pas enfermée sur cette lande étrange. Si tout c'était bien passé où serait-elle à ce moment là ? Elle l'ignorait totalement, Pierrick lui avait dit qu'il avait tout prévu, qu'elle n'avait à ce soucier de rien si ce n'était d'être là pour le voir. Serait-elle en train de passer une soirée calme en tête à tête pour faire un peu plus connaissance, apprendre à se connaitre sans un écran toujours interposé, ou bien en train de s'amuser dans un lieu plus fréquenté ? Et cette nuit, où aurait-elle du la passer ? Dans une chambre d'hôtel des environs qu'il aurait pris soin de réserver ? Dans une chambre d'amis ? Dans un autre lieu auquel elle n'avait pas pensé ? Mais sûrement pas dans un vieux blockhaus, sur un matelas sorti d'on ne sait où et en compagnie de parfaits étrangers alors qu'il savait que la timidité était un de ses plus gros problèmes. Au fur et à mesure de ces réflexions, des larmes avaient à nouveau couler sur ses joues mais elle ne s'en étai même pas rendue compte. Était-ce des larmes de fatigue ou bien la manifestation de sa peur ? Sans doute un peu des deux mais ces deux causes provoquaient aussi l'oubli de celles-ci. Ses yeux s'étaient fermés et elle avait sombré dans le sommeil. C'était un sommeil lourd qui s'était abattu sur elle tel une masse sur une enclume, un sommeil assommant mais surtout un sommeil durant lequel elle ne rêverait pas, en quelque sorte un sommeil lui permettant d'échapper au cauchemar qui l'entourait. Elle paraissait calme, inconsciente et si sa poitrine ne se soulevait pas régulièrement, on aurait presque pu la croire morte... Mais cette période ne dura pas très longtemps. En effet, moins d'une heure après qu'elle se soit endormie, la jeune femme commença à émerger doucement. Elle dormait toujours mais était sortie de cette sorte de coma qui s'était emparé d'elle. Elle paraissait à nouveau vivante et le vide qui s'était fait dans sa tête se remplissait désormais peu à peu d'une vapeur blanche, plongeant son esprit dans une léthargie confortable qui remplaçait le noir total de l'inconscience. Cependant, cette sensation de confort et de repos n'était pas faite pour durer... Peur à peu, la douce vapeur blanche se refroidissait et se transformait en l'épaisse brume qu'elle avait traversé quelques temps auparavant. Mais cela s'était passé dans la réalité et dans le monde cauchemardesque qu'elle créait dans sa tête, elle avait tout oublié, tout ce qui lui était arrivé. Son visage se crispait au fur et à me sure qu'elle se sentait oppressée mais qui était là pour le voir ? Personne, pour tous elle n'était que la petite nouvelle qui dormait, trop paumée pour affronter la réalité à laquelle elle était confronter. Mais si ils savaient... Si ils savaient que dans son sommeil son cauchemar était pire que celui qu'elle vivait réellement, est-ce que quelqu'un oserait la réveiller ?
Pour l'instant, dans son mauvais rêve, elle était complètement cernée par la brume, voyant encore moins que sur la lande, complètement perdue au milieu de nul part. Elle était seule, abandonnée, seule comme dans ce blockhaus, seule au milieu de tous... Dans le cauchemar aussi elle était maintenant seule au milieu de tous. Tous ces étrangers, ces silhouettes qui s'approchaient, pas menaçante, pas accueillantes, s'approchant juste d'elle en restant masquées par la brume. Les gens, les inconnus, seule au milieu d'inconnus sans aucune issue de secours, sa plus grande terreur s'était emparée d'elle et de son esprit à travers cette nuit mouvementée. Camille commença à bouger, à se débattre dans son sommeil. Son cauchemar ressemblait à la réalité, son cauchemar se mêlait à la réalité... Elle qui passait généralement des nuits calmes s'agitait de plus en plus, se débattant contre la couverture qui avait été déposée sur elle alors qu'elle s'endormait. Elle se débattait contre ce qui l'emprisonnait mais surtout contre ce cauchemar qui s'était emparé d'elle et dont elle ne parvenait pas à se débarrasser seule. Endormie, elle fut prise de sanglots symboles d'une crise de panique importante. Elle était seule et ça lui faisait peur, elle était seule dans son cauchemar et ne s'en sortirait pas seule.

_________________
L'onde profonde
D'un océan de solitude m'inonde
Alors qu'entourée de tout ce monde
Je contemple ces présences immondes
Tout en supportant cette vie qui nous incombe
Et qui indéniablement se finira dans la tombe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Hey mais c'est
Pierrick Gween


▌Messages : 45
▌Date d'inscription : 05/01/2011
▌Age : 24
▌Localisation : Strasbourg !!!

Avis de recherche
Age : 21
Lieu d'habitation: Saint Coulomb
Points d'expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   Ven 11 Mar - 18:49

Dès que j'ai eu le hochement de tête d'Alyss, je ne me fit pas prier pour me lever et me diriger vers Camille. Je ne sais même pas pourquoi j'ai attendu l'approbation d'Alyss, en temps normal je n'aurais pas hésité. Bon en marchant enfin à la limite de courir vers elle, je réfléchissais à la meilleurs façon de la réveiller. La secouer dans tout les sens n'aurai pas été une bonne idée. J'eu soudain une magnifique idée cette technique marchais toujours sur les chat forum et autre moyens de communication pour qu'elle revienne, certes en râlant mais elle revenais, donc ça devrai la réveiller. Je ne pensais pas du tout à comment se passerai notre premier vrai contact, et pour tout dire je ne l'avais pas imaginer ainsi, mis à part le lieu rien n'allais comme prévu. Il faudrait encore que je la sorte de cette embrouille elle et tout les autres. Je me pencha tout doucement collant presque ma bouche à son oreille et dit doucement.

Pingouin Power ! La force suprême des pingouins t'ordonne de revenir dans notre monde et de quitter cet affreux cauchemar !

Normalement Alyss devrait ne pas m'avoir entendu, sinon elle me prendrait aussitôt pour un fou. Je me tourna vers Camille voir si cette technique avait fait effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Hey mais c'est
Camille Weber

Administratrice

▌Messages : 160
▌Date d'inscription : 31/12/2010
▌Age : 24
▌Localisation : En Alsace

Avis de recherche
Age : 18 ans
Lieu d'habitation: Alsace
Points d'expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   Dim 13 Mar - 20:15

Des cauchemars, Camille n'en faisait vraiment que très rarement. Qu'est ce que c'est un cauchemar d'ailleurs ? L'expression inconsciente d'une frustration ou d'une peur. La peur, ce sentiment qui saisissait Camille dès qu'elle devait prendre la parole devant des étrangers, un sentiment auquel elle avait presque fini par s'habituer. Elle avait essayé de la combattre cette peur des autres, des tentatives aussi acharnées que vaines, mais elle avait fini par s'y faire. Elle était timide et terrifiée par les autres, c'était comme ça et pas autrement, elle s'y était habituée, tellement bien habituée que cette peur ne s'exprimait plus de manière inconsciente, lui laissant des nuits calmes et reposantes. Mais là, ce soir là, cette nuit là, elle ne savait même plus à quelle période de la journée elle était, les éléments et les évènements s'étaient accumulés, s'est était trop pour la frêle et timide Camille. L'appréhension de cette rencontre, la peur que tout ce passe mal et finalement tout ce qu'elle avait imaginé restait bien faible à côté de la réalité. S'il n'était pas venu elle aurait été déçue mais serait repartie chez elle en tentant de l'oublier, mais là, elle était prisonnière de ce lieu aussi étrange qu'effrayant. Prisonnière avec des inconnus, uniquement des inconnus. Il n'il n'y avait personne qu'elle connaisse, personne à qui se raccrocher, tout s’effondrait autour d'elle, les rares repères qu'elle avait dans cette région inconnue et surtout l'espoir qu'elle avait placé dans cette rencontre. Comment pouvait-elle espérer alors qu'elle n'avait aucune certitude de pouvoir sortir vivante de cette petite étendue de terre plongeant vers la mer ?
Une situation déconcertante, une situation effrayante mais surtout une situation ingérable pour une personne comme Camille. Elle avait besoin de comprendre ce qui l'entourait, toujours, d'où son intérêt pour les sciences, et là, il n'y avait rien à comprendre. Ils étaient coincés, un point c'est tout. Ne sachant comme réagir, elle avait sombré dans le sommeil, dans cet état au moins elle n'avait pas à endurer tout ce qui se passait autour d'elle. Elle avait assez bien pris la nouvelle quand on lui avait annoncée, elle avait pleuré mais au moins elle n'était pas tombée dans les pommes comme cela lui était déjà arrivé plusieurs fois, mais endurer les révélations d'Alyss avait vraiment été épuisant, la forçant à se réfugier rapidement dans le sommeil, sans même savoir si Pierrick était venu au rendez-vous et s'était lui aussi fait prendre au piège, sans savoir si lui aussi était présent sur cette pointe.

Le sommeil s'était rapidement emparé d'elle. Sommeil d'abord réparateur mais maintenant sommeil destructeur. Un mauvais rêve, un cauchemar réunissant rêve et réalité, une situation qui mettait en avant sa plus grande phobie. Seule entourée de toute ces ombres si proches d'elle mais tout de même cachées par la brumes. Des fantômes sans visages qui avançaient inexorablement vers elle, l'oppressant de plus en plus. Il y en avait des dizaines, des centaines peut être même, elle l'ignorait. Elle avait beau crier et se débattre, ils ne changeaient pas leur allure, marchant sur elle comme une armée bien rangée marcherait sur des ennemis en nombre bien inférieurs. A cette instant la jeune fille avait une seule volonté, se réveiller mais elle n'y parvenait toujours pas, condamnée par elle même à subir les assauts de son inconscient.

Dans le monde réel, la véritable pointe, pas celle de son cauchemar, Pierrick et Alyss étaient arrivés au blockhaus et s'étaient installés non loin d'elle. Du coin de l'oeil ils veillaient sur elle sans qu'elle puisse s'en douter et ils l'avaient vu passer de la sérénité du sommeil calme et réparateur à l'état d'appréhension dans lequel elle se trouvait désormais. Ils la virent se débattre contre un ennemi imaginaire et Pierrick ne tarda pas à se rendre auprès d'elle. Il cherchait à la réveiller, il était là, près d'elle, voulant l'aider, mais elle ne s'en rendait pas compte, elle était bien trop loin du monde réel, bien trop ensevelie sous la peur du monde des cauchemars. Il lui parla à l'oreille, lui chuchota des mots qui auraient du la réveiller mais sur cette pointe, rien n'avait l'air de se produire comme ailleurs et cette action ne fit pas exception...

Des paroles. Après une avancée silencieuse, les silhouettes s'étaient mises à parler. Ce qu'elles disaient, Camille n'en n'avait aucune idée, elle ne parvenait pas à cerner un seul mot. Était-ce du français ou même une autre langue existant réellement ? Elle l'ignorait. Toutes les silhouettes parlaient en même temps et d'une seule voix qui prononçait des enchaînements de syllabes semblant n'avoir aucun sens. La peur qui tétanisait Camille se transformait peu à peu en terreur au fur et à mesure que les "fantômes" se rapprochaient d'elle. Ils étaient maintenant tout près et, continuant à énoncer des choses incompréhensibles, certains tendaient leurs bras toujours enveloppés de brume vers elle. L'un d'eux lui effleura la main alors qu'un autre écarta ses cheveux de son oreille. Elle voulu se débattre, les empêcher de la toucher, mais impossible de bouger, elle était bel et bien tétanisée, ne pouvant rien faire contre ce cauchemar qui devenait de plus en plus effrayant. Elle tenta aussi de parler, de crier, de leur ordonner de la lâcher, de partir mais là non plus, pas un mot ne sorti de sa gorge et les larmes coulaient toute seule sur ses joues, sortant de ses yeux qui exprimaient une terreur profonde.

Physiquement, cette terreur psychologique ne tarda pas à s'exprimer aussi. Toujours allongée sur le matelas dans la blockhaus, Pierrick à ses côtés et surtout toujours profondément endormie, Camille se mit à pleurer abondamment. Les mêmes larmes qui coulaient dans son cauchemar faisaient leur apparition dans le monde réel. Puis tout à coup, la jeune Alsacienne commença à bouger et à se débattre plus violemment qu'elle ne l'avait fait auparavant. Les gestes qu'elle ne parvenait pas à réaliser dans son inconscient devenaient réels. Il en fut de même pour ses paroles. Vu de l'extérieur, Camille semblait vouloir arracher quelque chose posé sur sa main et nombreux furent les gens qui tournèrent les yeux vers elle lorsqu'elle se mit à parler. D'une voix emplie de terreur, les yeux toujours fermés et tentant désormais de chasser quelque chose près de son oreille, elle suppliait :


- Arrêtez, allez-vous-en... Laissez moi tranquille, je vous en supplie.

Elle continuait à se débattre, frappant l'air autour d'elle. Inconscienmment elle frappa même Pierrick qui tentait de l'aider, ses ongles laissèrent une marque livide sur la joue du jeune homme. Elle qui n'était jamais violente, voilà qu'elle le blessait lors de leur première rencontre, si l'on pouvait parler de rencontre vu l'état de somnolence dans lequelle elle était, cela commençait bien...
Ses sanglots redoublaient et rien ne semblait pouvoir la calmer. A cet instant, elle n'avait plus rien de la jeune fille calme et frêle que l'on voyait généralement en elle. Le visage baigné de larmes et se débattant contre l'air elle semblait plus que jamais avoir besoin d'aide mais avait perdu son apparence angélique qui donnait envie de l'aider...

_________________
L'onde profonde
D'un océan de solitude m'inonde
Alors qu'entourée de tout ce monde
Je contemple ces présences immondes
Tout en supportant cette vie qui nous incombe
Et qui indéniablement se finira dans la tombe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Hey mais c'est
Pierrick Gween


▌Messages : 45
▌Date d'inscription : 05/01/2011
▌Age : 24
▌Localisation : Strasbourg !!!

Avis de recherche
Age : 21
Lieu d'habitation: Saint Coulomb
Points d'expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   Dim 3 Avr - 23:55

en la voyant d'agiter ainsi et ne pas se réveiller, je ne pris pas trop de temps à réagir. Je me levai en me retournant mes yeux se posèrent sur un seau d'eau que les gens avaient du certainement préparer pour la consommation du groupe. Pas vraiment le temps de réfléchir je m'en emparai et quelques secondes l'aller retour était fait je déversai tout le contenu sur Camille. Mon coeur était sur le point d'éclater, voir quelqu'un si proche de moi et si loin en même temps, c'était la seule personne à qui je pourrai me rattacher vraiment sans trop de crainte ici, je ne connaissais pas vraiment Alyss, rien ne me disais que ce n'était pas un garce finie, et pareillement pour toutes les autres personnes ici. Je devrais me méfier et prendre grand soin de Camille si elle est coincé ici, c'est de ma faute, si elle fait un cauchemar c'est de ma faute et quand elle sortira, ce sera grâce à moi, enfin j'espérais. J'avais du me mouiller en prenant le sceau, je sentais une coulure sur ma joue, je passai ma main dessus pour l'essuyer, et qu'elle ne fut pas ma surprise en la voyant rouge. Du sang, mon sang ... mais comment ai-je réussis mon coup cette fois ci ? Je ne connaissais pas les conditions hygiénique de ce blockhaus il faudrait que je répare ça rapidement afin d'éviter une infection. Un problème de plus comme s'il n'y en avait déjà pas assez.

Je me tournai vers Camille l'eau ne pouvais que la réveiller j'attendais avec impatience.

[ Très court je sais Sad désolé Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Hey mais c'est
Camille Weber

Administratrice

▌Messages : 160
▌Date d'inscription : 31/12/2010
▌Age : 24
▌Localisation : En Alsace

Avis de recherche
Age : 18 ans
Lieu d'habitation: Alsace
Points d'expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Re: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   Lun 18 Avr - 23:58

Toujours des larmes, des cris et des mouvements incohérents pour se défendre contre un ennemi invisible. Depuis qu'elle s'était endormie Camille enchaînait les comportements effrayants pour un observateur extérieur mais aussi pour elle. Même si la réalité que voyait les autres prisonniers du blockhaus était différente de la fiction qu'elle vivait dans son cauchemar, la frayeur était bien présente dans les deux univers.
Elle s'était endormie pour s'échapper de l'affreuse réalité de son enfermement et désormais elle n'aspirait qu'à se réveiller pour se sortir de l'horrible scénario qu'elle vivait dans sa tête. Elle rêvait de se réveiller pour ne plus vivre ce rêve. Se réveiller, sortir de ce sommeil destructeur, reprendre conscience, elle n'était pas la seule à le souhaiter. A côté d'elle il y avait Pierrick qui avait accouru lorsqu'il avait remarqué son comportement inhabituel. Il se tenait là, près à tout pour l'aider. Il se sentait responsable de le situation qu'endurait Camille et voulait absolument l'aider. Le jeune Breton avait fait une première tentative mais elle n'avait pas été concluante, bien au contraire. Il lui avait murmuré quelques mots à l'oreille, des mots qui auraient du la faire réagir mais cela n'avait fait qu'empirer la situation et accentué la détresse de la jeune endormie. Elle s'était débattue de plus en plus, allant jusqu'à blesser Pierrick qui ne s'en était même pas rendu compte tant il concentrait son attention sur elle, et paraissait avoir de plus en plus besoin d'aide. Le jeune homme se trouvait dépourvu et impuissant devant son amie mais il était loin de s'avouer vaincu.
Tout à coup, alors qu'il cherchait désespérément une solution pour réveillée Camille, Pierrick repéra un seau d'eau rempli posé à quelques mètres d'eux. Il ne pris pas le temps de réfléchir et s'empara de ce dernier avant d'en vider d'un coup le contenu sur Camille qui se débattait toujours dans le vide. L'effet escompté fut instantané et sous l'action de l'eau froide la jeune fille sursauta et ouvra les yeux. Elle était toujours allongée mais immobile et silencieuse, regardant autour d'elle comme si elle cherchait à se repérer. En effet, les révélations d'Alyss plus tôt dans la soirée, l'éprouvant cauchemar et le réveil brutal qu'elle venait de subir lui avaient fait perdre tout repère. Il lui fallut donc plusieurs secondes avant de se souvenir d'où elle se trouvait. Son cauchemar n'en était finalement pas un, elle était belle et bien coincée dans un lieu inconnu et brumeux au milieu d'inconnus. Toujours en phase de réveil, elle ne ressentait pas encore les effets de la douche froide qu'elle venait de subir, elle cherchait juste à reprendre ses esprits. Pleurait-elle toujours ? Elle l'ignorait. Ses yeux étaient mouillés mais était-ce des larmes ou juste l'eau qui ruisselait encore sur son visage ? C'est en voulant s'essuyer les yeux pour y voir plus clair que la jeune Alsacienne réagit complètement à ce qui lui était arrivé. Avant cela elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle était trempée mais là, alors qu'elle bougeait sans faire attention à son entourage elle frissonna. L'eau que Pierrick lui avait jeté dessus pour la réveiller était très froide et Camille se retrouvait frigorifiée sans réellement comprendre ce qui lui était arrivé. Elle se redressa sur son matelas trempé en tremblant et commença à regarder autour d'elle. Elle s'attendait presque à être seule mais il était là...
Finalement il avait tenu promesse, il s'était lui aussi rendu au rendez-vous, il s'était lui aussi retrouvé prisonnier de la brume et Alyss avait fini par le trouver et l'amener près qu'elle... Il était là, juste à côté d'elle...


- Pi...Pierrick...

Camille grelottait sous l'action combinée du froid qui régnait dans la grande salle du blockhaus malgré le feu qui y brûlait et du fait qu'elle était mouillée presque intégralement mouillée. Malgré cela et son état de confusion encore assez important elle l'avait reconnu immédiatement. Ils avaient passé des heures à se parler en conversations vidéos tant et si bien que même si c'était la première fois qu'elle se retrouvait en face de lui, elle avait l'impression de l'avoir déjà vu des dizaines de fois. Son pull et son jean's noir, les cheveux bruns et courts mais surtout ces yeux d'un bleu foncé profond dans lesquels elle venait de plonger ses yeux noisettes où l'on pouvait lire toutes les émotions qu'elle était incapable d'exprimer avec des mots. Elle était heureuse de le voir, rassurée, mais aussi triste et en colère...
Il était là, cela voulait dire qu'il ne s'était pas moqué d'elle en lui fixant un rendez-vous dans un lieu saugrenu sans jamais avoir eu l'intention de venir et elle était rassurée car elle connaissait quelqu'un parmi tous ces étrangers qui l'effrayaient. Mais elle était aussi triste car sa présence à ses côtés signifiait qu'il était lui aussi coincé là... Un soupçon de colère venait rehausser les émotions et les sentiments de Camille car malgré tout, c'était à lui qu'elle devait d'être enfermée là, même si il n'y pouvait rien et qu'elle ne lui en voulait pas.
Son regard restait fixé sur lui, incapable de s'en détacher, comme un bateau reste attaché à son amarre durant une nuit de tempête. Elle scrutait son visage et ne tarda pas à remarquer la longue trace rouge sang qui traversait sa joue droite. Sa curiosité s'éveilla et elle s’apprêta à lui demander ce qui lui était arrivé lorsqu'elle constata avec effroi que cette même trace de sang se trouvait sur les ongles de sa main. Elle ne comprenait pas tout ce qui s'était passé mais ces deux éléments n'étaient pas difficiles à relier...


- ...

Elle avait voulu s'excuser... Mais elle n'y était pas parvenue. Aucun son n'était sorti de sa gorge, sans doute le froid et l'émotion. Camille était frigorifiée et claquait des dents mais elle était rassurée et des larmes de joie avaient fini par se mêler aux dernières gouttes d'eau froides qui dégoulinaient depuis ses cheveux sur son visage.

_________________
L'onde profonde
D'un océan de solitude m'inonde
Alors qu'entourée de tout ce monde
Je contemple ces présences immondes
Tout en supportant cette vie qui nous incombe
Et qui indéniablement se finira dans la tombe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Hey mais c'est
Pierrick Gween


▌Messages : 45
▌Date d'inscription : 05/01/2011
▌Age : 24
▌Localisation : Strasbourg !!!

Avis de recherche
Age : 21
Lieu d'habitation: Saint Coulomb
Points d'expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   Dim 24 Avr - 0:04

Je regardais Camille qui semblais bien plus que perdu, il fallait la comprendre, elle sortait tout juste d'un terrible cauchemar suite à un réveil plus que forcé. Je m'en voulais presque d'avoir du en arriver à ce moyen pour la faire sortir de ses horribles pensées. La voyant greloter, je retira de suite mon cuir le plaçant sur les épaules.

" Aller c'est finit maintenant je suis là ... je promet que je ne laisserai plus rien t'arriver et que je vais nous sortir de là tu peux me faire confiance ! "

Dès demain je devrais étudier avec tout les autres ... comment dire ? ... peut-on parler de membres, de colocataire ou de prisonniers ? Je ne savais même pas mettre un mot sur notre terrible situation et il faudrait que j'arrive à en sortir. Mais quelle galère à peine venais-je de rencontrer Camille que je l'avais déjà entrainer dans une histoire tout droit sortit d'un roman fantastique ! Peut-être qu'en nous réveillant demain nous aurons des super pouvoirs. Mais à quoi je pense là ? Bref ce soir je devais m'occuper de Camille, hors de question de dormir tant que je n'aurais pas trouver un idée pour sortir de cette merde de toute façon. Dès qu'elle se serait rendormie j'irai me désinfecter avec la bouteille de whisky que j'ai toujours dans le coffre en cas de troisième mi temps précoce puis ... Putain mais non !!! Pas moyen d'accéder à la voiture. Bon si j'arrive à me désinfecter après que Camille se soit rendormie, je part explorer le terrain proche de notre campement. Fichue merde, j'aurai mieux fait d'inviter Camille à fêter la troisième mi temps avec l'équipe, mais non, il a fallu que je la joue guide touristique ! J'étais prêt à exploser, il fallait vraiment que je sorte prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey mais c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre rêve et cauchemar... Le récit d'une rencontre bizarre ! [PV Alyss et Pierrick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lanneg Krazenn, la lande oubliée :: Sur la pointe ... :: Le blockhaus :: Les dortoirs-
Sauter vers: